SERVICE CLIENTS : +33 (0) 3 44 51 11 33

Glossaire

Rechercher dans les définitions (terme ou expression)
Commence par Contient Terme exactSe prononce comme
Terme Définition
Classe FEM

La Fédération Européenne de la Manutention est une association de constructeurs et d’experts qui définit des règles communes pour la conception et l’utilisation du matériel de manutention dont fait partie le matériel de levage.
Pour déterminer le groupe d’un matériel de levage, il faut prendre en compte 3 paramètres essentiels :
. La charge maximum à lever :
Celle-ci comprend le poids du câble et des accessoires éventuels de levage (crochet… ) sauf si ceux-ci sont d’un poids total inférieur ou égal à 5% de la charge à lever.

. L’état de sollicitation : Il s’agit de préciser dans quelles proportions l’appareil de levage est utilisé à charge maximum ou à charge réduite.
Pour un classement exact, il est préférable de calculer la valeur moyenne cubique (k), à l’aide de la formule ci-après :

glossaire formule 1

dans laquelle :

glossaire formule 2

On distingue ainsi quatre états de sollicitation caractérisés :

Léger

Appareils de levage soumis exceptionnellement à la sollicitation maximale et couramment à des sollicitations très faibles.

k ≤ 0,5

Moyen

Appareils de levage soumis assez souvent à la sollicitation maximale et couramment à des sollicitations faibles.

0,5 < k ≤ 0,63

Lourd

Appareils de levage soumis fréquemment à la sollicitation maximale et couramment à des sollicitations moyennes.

0,63 < k ≤ 0,8

Très lourd

Appareils de levage soumis régulièrement à des sollicitations voisines de la sollicitation maximale.

0,8 < k ≤ 1

. La classe de fonctionnement :
C’est le temps moyen de fonctionnement par jour, sur la base de 250 jours de travail par an.
L’appareil de levage est considéré en fonctionnement lorsqu’il est en mouvement; par contre, il ne l’est pas pendant les temps d’arrêt, entre la montée et la descente par exemple.

Ces trois paramètres permettent ainsi de classer les appareils en groupes de mécanismes selon le tableau ci-dessous. Vous pourrez ainsi déterminer le groupe de l’appareil de levage dont vous avez besoin :

glossaire tab

Au moindre doute sur la détermination du groupe FEM nécessaire à votre application, n’hésitez pas à nous contacter : nos commerciaux sont là pour vous aider !

Directive

Une directive est un acte juridique établi par le Conseil de l’Union européenne, chaque état membre doit ensuite la transposer dans leur droit national. La Directive est publiée au Journal Officiel des Communautés Européennes.
La surveillance des entreprises est assurée par les services d’inspection du travail ou de la DREAL. Lorsqu’un produit n’est pas conforme aux exigences essentielles de la directive, des sanctions peuvent être prises (retrait du marché…).

Dans le secteur du levage, la Directive concernée est la Directive Machines 2006/12/CE. Elle exige la présence sur les treuils électriques d’un arrêt d’urgence et en levage, celle d’un fin de course ainsi qu’à partir de 1000 kg celle d’un limiteur de charge.

Norme

Une norme est une spécification technique approuvée par un organisme reconnu.Contrairement à une directive, son application nest pas obligatoire.
On parle de norme harmonisée lorsque celle-ci est élaborée par un organisme européen de normalisation mandaté par la Commission Européenne. Elle fait alors l’objet d’une publication au Journal Officiel de l’Union Européenne et respecte la directive à partir de laquelle elle est rédigée.
En levage, les treuils électriques HUCHEZ sont conçus et fabriqués conformément à la norme NF 14492-1, les treuils manuels HUCHEZ à la norme NF 13157.

Protection IP

Les degrés de protection IP procurés par les enveloppes des matériels électriques basse et moyenne tension (jusuq'à 1000 V et 1500 V) sont définis par les normes françaises NF EN 60529 (IP) et NF EN 50102 (IK).

Pour symboliser les degrés de protection, il est fait usage des lettres IP suivies de deux chiffres caractéristiques.

IP = code indiquant le degré de protection procuré par l'enveloppe contre l'accès aux parties dangereuses, la pénétration de corps solides étrangers et la pénétration des liquides.

Le premier chiffre indique la protection contre les corps solides.

  • 0 : pas de protection.
  • 1 : protégé contre les corps solides supérieurs à 50 mm (ex. : contact involontaire de la main).
  • 2 : protégé contre les corps solides supérieurs à 12 mm (ex. : doigt de la main).
  • 3 : protégé contre les corps solides supérieurs à 2,5mm (ex. : outils, fils).
  • 4 : protégé contre les corps solides supérieurs à 1 mm (ex. : outils fins, petits fils).
  • 5 : protégé contre les poussières (pas de dépôts nuisibles).
  • 6 : totalement protégé contre les  poussières tests.

Le second chiffre indique la protection contre les corps liquides.

  • 0 : pas de protection.
  • 1 : protégé contre les chutes verticales de gouttes d'eau (condensation).
  • 2 : protégé contre les chutes de gouttes d'eau jusqu'à 15° de la verticale.
  • 3 : protégé contre l'eau en pluie jusqu'à 60° de la verticale.
  • 4 : protégé contre les projections d'eau de toutes directions.
  • 5 : protégé contre les jets d'eau de toutes directions à la lance.
  • 6 : protégé contre les projections d'eau assimilables aux paquets de mer.
  • 7 : protégé contre les effets de l'immersion.
  • 8 : Protégé contre les effets prolongés de l'immersion sous pression.